Fichier de configuration d'ISPmanager (ISPmanager)

De ISPWiki.

Tous les éléments du panneau de configuration ISPmanager sont stockés dans le fichier de configuration /usr/local/ispmgr/etc/ispmgr.conf. Ce document décrit toutes les configurations de ce fichier.

Toutes les lignes commencent par 2 barres obliques (// ...) ou /* et se terminent à */ qui sont les commentaires que le panneau de configuration ignore. Quand les modifications du fichier de configuration sont faites, veuillez relancer le processus 'ispmgr' en le terminant à l'aide de la commande killall ispmgr. Lorsque vous tapez l'adresse URL du panneau de configuration dans votre navigateur, le processus 'ispmgr' se lancera automatiquement.

Sommaire

Paramètres principaux

ApacheGid - l'identificateur de groupe de l'utilisateur de qui le serveur web fonctionne. Cette option peut être utile si le panneau de configuration ne peut pas déterminer le groupe dans le fichier de configuration httpd.conf.

ApacheProcName - le nom de processus du serveur web apache (si le nom de processus n'est pas de type comme par exemple httpd et apache2 ).

ApacheRestartDelay - le temps minimum en secondes entre les redémarrages du serveur web.

ApacheUid - l'identificateur de l'utilisateur dont le serveur web fonctionne. Cette option peut être utile si le panneau de configuration ne peut pas déterminer le groupe dans le fichier de configuration httpd.conf.

ApacheVersion - la version d'Apache sous laquelle le panneau de configuration d'ISPmanager fonctionne. Il y a des variantes: 1 (par défaut pour FreeBSD) et 2 (par défaut pour Linux).

BackupCompress - le niveau de compression de l'archive. Les valeurs disponibles sont de 1 à 9 où 1 - le niveau minimum de compression, 9 - le niveau maximum. La valeur par défaut est 6.

BackupDeleteDelay - le temps en heures (par défaut 24) à l'issue duquel les backups de l'utilisateur seront supprimés après la suppression de cet utilisateur.

BackupPrior - la priorité est destiné pour le processus pbackup ainsi que pour tous les processus créés. Les valeurs possibles sont de 0 à 19. Le plus grand nombre est utilisé avec la priorité la moins élevée. La valeur, par défaut, est 0.

BackupTempDir - Tous les fichiers temporaires (listings, vidages BD, etc…) sont sauvegardés dans le dossier temporaire paramétré par BackupTempDir dans le fichier de configuration d'ISPmanager. BackupTempDir est spécifié comme /tmp par défaut.

BackupThreshold - le seuil est spécifié par BackupThreshold. Les valeurs possibles sont de 0 à 100 (100% de l'espace libre). La valeur par défaut est 97. Pour désactiver cette fonctionnalité, spécifiez 0 comme étant la valeur. CommunigateProHost - si vous utilisez le serveur mail CommunigatePro situé sur le serveur distant, indiquez son adresse ici.

CommunigateProPassword - si vous utilisez le serveur mail CommunigatePro, indiquez le mot de passe nécessaire afin de l'administrer.

CommunigateProUser - si vous utilisez le serveur mail CommunigatePro, indiquez le nom d'utilisateur afin de l'administrer.

DbAssign - le paramètre utilisé pour spécifier un propriétaire de la base de données, par exemple, lors de l'utilisation du serveur MySQL distant. Exemple: DbAssign "MySQL" dbname UID ou UID - l'UID du système du propriétaire de la base de données.

DefaultARecords - l'ensemble des enregistrements de la zone du domaine qui seront créés automatiquement lors de la création de chaque domaine.

DefaultButtonView - l'apparence des icônes du panneau de configuration est installée par défaut. Il y a des variantes: buttontext - icônes avec aides et button - seulement icônes.

DefaultInterface - le nom d'interface réseau auquel il faut attacher des adresses IP créées via le panneau de configuration.

DefaultLang - la langue d'interface du panneau de configuration qui sera utilisée par défaut si le panneau d'ISPmanager ne voit pas les paramètres de votre navigateur.

DefaultLogAnalyzer - le nom de programme pour pouvoir analyser les logs du serveur web. Ce programme sera utilisé pour chaque domaine WWW nouvellement créé.

DefaultTheme - le thème du panneau de configuration par défaut.

DefaultVirtualHostServerAdmin - la valeur par défaut pour la directive ServerAdmin à la section VirtualHost dans le fichier de configuration du serveur web. DNS none - si vous ajoutez ce paramètre, le support du DNS sera désactivé dans le panneau de configuration. Cette option sera utile si un autre serveur gère les domaines.

DomainContact - l'adresse du support technique est stockée dans ce paramètre.

DomainTTL - la valeur de TTL est stockée dans ce paramètre qui sera indiquée pour chaque nouvelle extension de domaine.

DovecotPwScheme - le méthode de chiffrage pour le serveur email dovecot. Vous pouvez obtenir la liste des méthodes disponibles via la commande suivante

  1. dovecotpw -l

ou

# doveadm pw -l

pour dovecot de la version >= 2.0 le méthode CRAM-MD5 est utilisé par défaut.

EximAuth - le type d'identification SMTP AUTH pour le serveur mail Exim. Les valeurs suivantes sont supportées: sasl, crypt et plain.

ExtraDovecotEnv - les options supplémentaires qui seront ajoutées dans le fichier dovecot.passwd aux enregistrements d'un nouvel utilisateur. Par exemple: vous pouvez ajouter ":CONTROL=/var/dovecot/ctl/%u:INDEX=/var/dovecot/index/%u" afin d'éviter certains problèmes lors du dépassement des quotas de la boîte mail.

FSEncoding - spécifie l'encodage du système de fichiers pour le processus pbackup. En savoir plus ici

ExtraOpenBasedir - la liste des répertoires qu'il faut ajouter au paramètre php_admin_value open_basedir dans la section VirtualHost pour chaque nouveau domaine WWW pour lequel PHP fonctionne au régime du module apache. La valeur de ce paramètre doit commencer par deux-points, comme par exemple, :/usr/local/www:/tmp/www

HttpPort - le numéro de port sur lequel le domaine WWW sera créé. Cette option peut être utile si vous utilisez l'accélérateur sur le port 80 et si vous souhaitez utiliser un autre port pour le fonctionnement des domaines WWW.

InactivityTimeOut - ce paramètre spécifie le temps de délai en minutes à partir du dernier appel au panneau de configuration. Puis, le processus ispmgr sera supprimé de la mémoire. Cela peut être utile si le serveur manque de mémoire.

ispmgr_URL - permet de spécifier l'URL pour ISPmanager s'il n'y a aucune possibilité permettant d'utiliser http://127.0.0.1/manager/ispmgr из shell. Cela est nécessaire afin de calculer le trafic et le backup.

LogLevel - le niveau de spécification du rapport sur le fonctionnement d'ISPmanager (/usr/local/ispmgr/var/ispmgr.log). Pour le présent vous pouvez utiliser les niveaux suivants de spécification:

  • 0 - remarques.
  • 1 - erreur fatale.
  • 2 - non-utilisé.
  • 3 - erreurs.
  • 4 - alertes.
  • 5 - information.
  • 6 - information détaillée.
  • 7 - non-utilisé.
  • 8 - information de mise au point (utilisée par le créateur).
  • 9 - information de traçage (utilisée par le créateur).

MailServers - la liste des zones du domaine séparées par espace qui seront indiquées par défaut pour chaque nouvelle zone du domaine à titre du serveur mail (MX).

MasterIP - permet d'indiquer l'adresse IP qui doit utiliser le DNS distant à titre du paramètre master.

MaxExecutionTimeRatio est utilisé dans ISPmanager-Pro et dans les versions plus élevées. Cela vous permet d'indiquer la proportion parmi les paramètres RLimitCPU et max_execution_time lorsque vous spécifiez le quota sur le temps d'exécution de scripts. La valeur par défaut est 1. (If the parameter is set to 0, the max_execution_time variable not specified.)

MysqlIP - permet d'indiquer l'adresse IP qui doit utiliser le panneau de configuration ISPmanager afin de créer des utilisateurs sur les serveurs de MySQL distant.

MTA - le service qui est responsable du courriel sortant sur votre serveur. Pour l'instant les types suivants: sendmail, exim, postfix et ComunigatePro (cgpro)sont supportés.

NameServers - la liste des zones du domaine séparées par espace qui seront indiquées par défaut pour chaque nouvelle zone du domaine à titre des serveurs de noms (NS).

NgStaticRegexp - l'expression regulière permettant de spécifier les fichiers que Nginx donnera, par exemple, NgStaticRegexp "~* ^.+\\.(jpg|jpeg|gif|png|svg|js|css|mp3|ogg|mpe?g|avi|zip|gz|bz2?|rar)$".

NgProxyRegexp - l'expression regulière permettant de spécifier des requêtes qui seront envoyées à l'Apache. La valeur par défaut est telle que: NgProxyRegexp ~* ^/(webstat/|awstats|webmail|myadmin)

OutlookInServer et OutlookOutServer - sont utilisés afin de spécifier les serveurs du courriel entrant/sortant dans les paramètres Outlook. A l'aide de ceux-ci l'administrateur peut indiquer des autres serveurs afin de paramétrer automatiquement le courriel entrant/sortant des utilisateurs.

PhpTmpDir - la répertoire qui sera indiqué dans le paramètre php_admin_value upload_tmp_dir à la section VirtualHost pour chaque nouveau domaine WWW pour lequel PHP fonctionne au régime du module apache. Si ce paramètre n'est pas spécifié, le répertoire tmp sera utilisé qui se trouve dans le répertoire d'accueil [user пользователя].

POP3 - le service qui est responsable du courriel entrant sur votre serveur. Le dovecot est utilisé par défaut. Il supporte les boîtes mail virtuels. Si vous avez le serveur mail installé utilisant les utilisateurs système à titre des comptes mail, vous devez indiquer syspop3 pour ce paramètre. Pour fonctionner sous Courier-imap, spécifiez courier.

PWGenLen - il est conseillé d'utiliser des mots de passe de plus de huit caractères.

PWGenCharacters - l'ensemble de symboles des mots de passe par défaut contient 1234567890abcdefghijklmnopqrstuvwxyzABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ.

Release - il y a deux types: current et stable.

SlaveNameServer - à l'aide de ce paramètre vous pouvez personnaliser le lien avec ISPmanager installé sur un autre serveur afin de l'utiliser à titre du serveur de noms de domaine.

SPFRelayIP - ce paramètre spécifie l'adresse par défaut qui sera utilisée afin de mettre SPF dans le nom de domaine créant.

SupportCenterServer - le nom de serveur de la base de données où le platforme du support technique est stocké. (seulement dans ISPmanager Pro)

TrafficLogLevel - le niveau de spécification de rapport du fonctionnement des programmes utilitaires et de la collecte des statistiques en fonction du trafic utilisé par différents domaines WWW. Vous pouvez utiliser les niveaux suivants:

  • 0 - n'écrivez rien.
  • 1 - erreur fatale.
  • 2 - signal d'alerte (warning).
  • 3 - alertes (alerts).
  • 4 - information principale (info).
  • 5 - information de mise au point (debug).
  • 6 - information étendue de mise au point.
  • 7 - information étendue de mise au point au maximum.

Ecrivez le rapport dans stdout. Conformément, lors de l'appel du programme utilitaire de cron, les résultats seront envoyés à l'adresse mail de l'utilisateur root.

TrustIP - l'adresse IP depuis laquelle l'accès à l'ISPmanager est autorisé sans votre identification. Le nom d'utilisateur est indiqué à titre de deuxième paramètre avec les droits duquel vous pourrez accéder. Si le deuxième paramètre n'est pas indiqué, l'accès sera ouvert avec les droits root.

UserPath - à l'aide de ce paramètre vous pouvez modifier la valeur de la situation variable de PATH pour ISPmanager.

WarnPasswdPeriod - quand la période (par jour) arrive à expiration, ISPmanager avertit sur la nécessité de changer le mot de passe. La valeur égale à 0 annule la fonctionalité 'Avertissements'.

WDogEmails - la liste des adresses mail séparées par espace auxquelles les avertissements du système de monitoring seront envoyés. Nous vous conseillons de changer ces paramètres via ISPmanager à l'aide du module 'Système de monitoring'.

WDogScript - le chemin complet au script qui sera lancé si le système de monitoring ne peux pas restaurer le fonctionnement du service. Ce script reçoit le nom de service à titre du paramètre. Nous vous conseillons de changer ces paramètres via ISPmanager à l'aide du module [wdog Système de monitoring].

WDogSvr - la liste des services séparés par espace que le système de monitoring contrôle. Pour l'instant les valeurs suivantes: www, ftp, smtp, pop3 и mysql sont supportées. Nous vous conseillons de changer ces paramètres via ISPmanager à l'aide du module [wdog Système de monitoring]. BackupTempDir - indiquez le répertoire pour les fichiers temporaires lors de la réalisation d'un backup ou de l'import d'utilisateur. /tmp est utilisé par défaut.

Options

Les options sont les paramètres supplémentaires du fichier de configuration d'ISPmanager.

Option name_option

Les options suivantes sont supportées pour l'instant:

  • Agree - cela signigie que l'utilisateur a pris connaissance et il est d'accord avec Accord de licence sur l'utilisation du panneau de configuration.
  • AllowIpV6 - cette option fait activer le support du protocole IPv6.
  • AllowHTTP - cette option indique qu'il est possible d'utiliser le protocole non-protégé HTTP afin de connecter au panneau de configuration.
  • AllowUserInstallPerl - les utilisateurs ont une fonctionnalité permettante d'installer des domules de Perl.
  • AllowUserInstallPhp - les utilisateurs ont une fonctionnalité permettante d'installer des extensions de PHP.
  • AllowUserInstallPython - les utilisateurs ont une fonctionnalité permettante d'installer des extensions de Python.
  • ApacheConfigTest - le configtest sera lancé avant le lancement d'Apache après des changements dans la configuration.
  • ApacheMPM - le serveur web fonctionne au régime MPM. Il faut utiliser le paramètre AssignUserID au lieu de SuexecUserGroupи afin de fonctionner sous le fichier de configuration httpd.conf.
  • CGProDebug - fait activer les informations de mise au point pour CommunigatePro. La valeur de paramètre LogLevel должно быть не меньше 7.
  • DatabasePrefix - lorsque vous créez une nouvelle base de données MySQL, le nom de [user utilisateur] sera mis automatiquement avant le nom de la base à qui elle appartient. Cela sera utile si vous redonnez l'accès permettant de créer des nouvelles bases aux utilisateurs et vous ne souhaitez pas que les noms de ces bases seront identiques.
  • DatabaseUserPrefix - cette option indique que lors de la création d'un nouvel utilisateur de la base de données MySQL, le préfixe sera mis automatiquement avant ce nom qui égal au nom d'utilisateur du panneau de configuration. Cela sera utile si vous redonnez l'accès permettant de créer des des nouvelles bases aux utilisateurs et vous ne souhaitez pas que les noms de ces bases seront identiques. .
  • DisableAutoDNS - permet de désactiver la création/suppression automatique des enregistrements dans le DNS lors de la création/modification/supression des domaines WWW et les [maildomain domaines mail].
  • DisableAutoUpdate - cette option désactive le renouvellement automatique du panneau de configurationд.
  • DisableExcessLimit - les utilisateurs ne peuvent pas diminuer des quotas si le nombre utilisé de ressources dépasse les valeurs installées.
  • DisableOversell - cette option désactive la fonctionalité permettante aux revendeurs de donner plus de ressources à leurs utilisateurs. Cette fonctionnalité est en état actif par défaut.

EmailDefaultToNull - si ce paramètre existe dans le fichier de configuration du panneau, les actions par défaut pour les domaines mail ignoreront le courriel destiné pour des boîtes mail inexistantes sinon l'expéditeur recevra cette alerte : "cette boîte mail n'existe pas'.

  • FirstStart - cette option existe dans le fichier de configuration. Mais quand vous accédez au panneau de configuration afin de lancer le gestionnaire de l'installation initiale, ce fichier disparaîtra.
  • ForceAutoSubdomain - indique que ISPmanager doit donner la possibilité permettante d'activer le support des sous-domaines pour les domaines WWW même si ISPmanager n'a pas spécifié le module mod_vhost_alias dans le fichier de configuration apache.
  • ForceCGI - indique que ISPmanager doit donner la possibilité permettante d'activer le support de CGI sous les domaines WWW, même si ISPmanager n'a pas spécifié cette fonctionnalité du fichier de configuration d'apache.
  • ForcePHP - indique que ISPmanager doit donner la possibilité permettante d'activer le support de PHP pour les domaines WWW même si ISPmanager n'a pas spécifié cette fonctionnalité du fichier de configuration d'apache. Cela peut être nécessaire si le support de PHP est compilé dans apache.
  • ForcePhpFastCgi - indique que ISPmanager it donner la possibilité permettante d'activer le suppor PHP comme FastCGI pour les domaines WWW même si ISPmanager n'a pas spécifié cette fonctionnalité du fichier de configuration d'apache. Cela peut être nécessaire si le support de PHP est compilé dans apache.
  • ForcePostgrey - permet d'activer le support de greylisting à l'aide de Postgrey. Il faut utiliser exim ou postfix si MTA est installé quand le nom de processus postgrey n'est pas identique à "postgrey".
  • ForceSpamAssassin - permet d'activer le support de SpamAssassin. Cela peut être nécessaire, si ISPmanager ne peut pas spécifier le processus "spamd" lui-même.
  • ForceSSI - indique que ISPmanager doit donner la possibilité permettante d'activer le support de SSI pour les domaines WWW même si ISPmanager n'a pas spécifié cette fonctionnalité du fichier de configuration d'apache. Cela peut être nécessaire si le support de SSI est compilé dans apache.
  • FtpUserPrefix - il faut ajouter le préfixe à titre du nom d'utilisateur à qui le compte appartient avant de chaque nouveau compte FTP. Cela permet d'éviter les noms identiques de différents utilisateurs.
  • HideDbSize - indique qu'il est impossible d'afficher la colonne avec les tailles de la base de données. On vous conseille d'utiliser cette option si vous avez plusieurs bases de données afin de gagner le temps lors du traitement de la liste.
  • InsecureDomain - indique (pour le panneau de configuration) qu'il ne faut pas vérifier le propriétaire du domaine au niveau plus élevé lors de la création d'un nouveau domaine. De plus, si vous activez cette option, les DNS de tous les utilisateurs seront créé dans la même zone. Vous pouvez activer cette option via le module Politique dans ISPmanger Pro.
  • InsecureHome - cette option indique (pour le panneau de configuration) qu'il ne faut pas créer le répertoire data dans le répertoire d'un nouvel [user utilisateur]. Cela permet d'activer shell avec ses comptes FTP, néanmoins il diminue le niveau de la sécurité de l'accès à ses fichiers par les autres utilisateurs de serveur. On vous conseille d'utiliser cette option, si vous n'êtes pas sûr.
  • InsecureWebStat - lors de la création des domaines WWW, le quota d'accès au répertoire avec les statistiques des visites ne sera pas installé. L'utilisateur avec le nom et le mot de passe du propriétaire du domaine WWW est créé par défaut.
  • MailDir - active le support permettant de sauvegarder le courriel au format Maildir dans Dovecot. Attention! Le panneau de configuration supporte les boîtes mail au format suivant: mbox ou Maildir. De plus, si vous ne changez pas le format de sauvegarde, veuillez le vérifier.
  • Nginx - active le fonctionnement sous le serveur web Nginx (à titre de front-end).
  • NoAutoCron - désactive la vérification des tâches de planificateur cron. ISPmanager n'a pas le droit de vérifier et relancer les tâches de fonction du planificateur (la collecte des statistiques en fonction du trafic, la rotation des logs, la mise à jour d'ISPmanager automatiquement).
  • NoColorLog - désactive la couleur des logs du panneau de configuration.
  • NoMysqlQuota - l'espace disque occupé par les bases de données. Le quota d'utilisateur ne comprend pas ce paramètre.
  • NoSPFRecord - les enregistrements SPF ne seront pas ajoutés dans les domaines créés.
  • NoTutorial - désactive l'affichage des tutoriels.
  • OverTrafStop - désactive les utilisateurs qui dépassent le quota sur la trafic.
  • PermitRootMixDomain - permet l'administrateur du panneau de mixer des sous-domaines (par analogie avec InsecureDomain).
  • PresetAutoApply - dit le panneau de configuration qu'il faut appliquer toutes les modifications dans les préconfigurations pour tous les utilisateurs. En savoir plus dans le module Politique. Cette option est disponible dans ISPmanager Pro.
  • Procmail - active la fonctionnalité permettante de trier le courriel à l'aide de Procmail.
  • UCPresetAutoApply - dit le panneau de configuration qu'il faut appliquer toutes les modifications dans les préconfigurations pour tous les utilisateurs. En savoir plus dans le module Politique. Cette option est disponible dans ISPmanager Pro.
  • SendmailDebug - active l'information de mise au point pour Sendmail. Le paramètre LogLevel ne doit pas être inférieure 7.
  • ShowWWWAliases - dit le panneau de configuration qu'il faut spécifier tous les alias comme les lignes séparées dans la liste des domaines WWW. Cela permet de gagner le temps quand vous cherchez un domaine WWW nécessaire via le nom de domaine.
  • SqlDebug - active l'information de mise au point afin de fonctionner avec les bases de données. Le paramètre LogLevel ne doit pas être inférieure 7.
  • UseInternalVacation - permet d'utiliser l'autorépondeur au lieu de vacation sur FreeBSD. Cette option est en état actif sur Linux.
  • WebNginxNoSSL - désactive le traitement d'hôtes SSL (protocole HTTPS) par Nginx. Si cette option est utilisée, le HTTPS est seulement supporté par Apache.


Si vous souhaitez activer plusieurs options dans le fichier de configuration, vous avez besoin d'ajouter la directive séparée Option pour chacun.

Chemins

Les paramètres du fichier de configuration sont responsables de l'installation de tel ou tel autre programme ou fichier de la configuration. Chaque paramètre a son propre valeur par défaut, de ce fait on vous conseille de les changer si vous avez des problèmes en utilisant tel ou tel autre module du panneau de configuration. path nom_interne chemin_complet

Il y a des noms internes disponibles:

  • accessdb - l'emplacement de fichier access que sendmail utilise.
  • aliases - l'emplacement de aliases que sendmail utilise.
  • apachectl - l'emplacement de programme permettant de lancer/redémarrer/stopper le serveur web apache.
  • auto_path - l'emplacement de directive des scripts de l'autolancement des services (seulement pour sendmail).
  • awstats - l'emplacement d'analysateur des logs du serveur web awstats.
  • awstats-configs - il s'agit de catalogue où les fichiers de configuration awstats sont mis pour les sites.
  • CommunigateProPath - la directive avec les paramètres du serveur mail CommuniGatePro.
  • CronTabsDir - il s'agit de catalogue où les tâches de planificateur (cron) des utilisateurs sont sauvegardées.
  • DefaultHomeDir - il s'agit de catalogue où les directives des utilisateurs sont sauvegardées.
  • DefaultShell - il s'agit d'interpréteur de commande qui sera assigné à tous nouveaux utilisateurs avec l'accès au shell.
  • distfiles - l'emplacement de directive avec les distributivités de tiers créateurs, par exemple: les scripts web que vous pouvez installer à l'aide du panneau de configuration.
  • DomainZonesPath - il s'agit de catalogue où les fichiers des extensions de domaines sont sauvegardés.
  • DomainSlaveZonesPath - il s'agit de catalogue où les fichiers des extensions de domaines sont sauvegardés lors de l'utilisation d'ISPmanager à titre de Slave DNS.
  • dovecot.passwd - l'emplacement de fichier des mots de passe des utilisateurs de dovecot.
  • dovecotpw-bin - l'emplacement de programme pour la génération de mots de passe pour le dovecot.
  • exim-dnsblist - l'emplacement de fichier des listes noires pour exim.
  • exim-passwd - l'emplacement de fichier des mots de passe des utilisateurs d'exim.
  • exim-pipealiases - l'emplacement de fichier de configuration pipe-aliases pour exim.
  • exim-ratelimits - l'emplacement de fichier de configuration sur le quota emails envoyés pour l'exim.
  • exim-virtualdomains - l'emplacement de fichier multi-domains de l'exim.
  • FirebirdDbDir - la répertoire où les bases de Firebird sont sauvegardées.
  • genericsdomains - l'emplacement de fichier de configuration generics-domain pour sendmail.
  • genericstable - l'emplacement de fichier de configuration genericstable pour sendmail.
  • greylist.conf - l'emplacement de fichier de configuration greylisting.
  • httpd.conf - l'emplacement de fichier de configuration du serveur web apache.
  • httpd-include - l'emplacement des fichiers de configuration des hôtes virtuels si les paramètres sont sauvegardés dans les dossiers séparés.
  • ifconfig - l'emplacement de programme de même nom.
  • inetd.conf - l'emplacement de fichier de configuration inetd.
  • inetd.start - il s'agit de commande à lancer inetd.
  • inetd.stop - il s'agit de commande à stopper inetd.
  • iptables - il s'agit de fichier de configuration pour iptables.
  • local-host-names - l'emplacement de fichier local-host-names que sendmail utilise.
  • maildirmake - l'emplacement de programme permettant de créer le dossier mail dans le répertoire d'accueil de l'utilisateur du serveur mail courier.
  • MailHomeDir - le nom de répertoire permettant de sauvegarder les répertoires d'accueil des boîtes mail.
  • mailman-home - l'emplacement de répertoire du programme permettant de gérer la liste de distribution MailMan.
  • mailman-var - l'emplacement de répertoire avec les coordonnées du programme permettant de gérer la liste de distribution MailMan.
  • makeuserdb - l'emplacement de programme permettant de créer des bases d'utilisateurs du serveur mail courier.
  • majordomowrapper - l'emplacement de programme wrapper permettant de gérer les listes de distribution majordomo.
  • minimalist-bin - l'emplacement de programme permettant de gérer les listes de distribution minimalist.
  • minimalist-home - l'emplacement de file d'attente du programme permettant de gérer les listes de distribution minimalist.
  • md5sum - l'emplacement de programme permettant de vérifier les montants.
  • my.cnf - l'emplacement de fichier de configuration du serveur local MySQL.
  • named.conf - l'emplacement de fichier de configuration named (DNS).
  • NamedChrootDir - l'emplacement de répertoire où le processus de chroot est réalisé lors du lancement sur certains systèmes d'exploitation - named (DNS).
  • ndc - l'emplacement de programme permettant de gérer les DNS du serveur.
  • newaliases - l'emplacement de programme permettant de renouveler la base aliases.
  • nginx.conf - l'emplacement de fichier de configuration du serveur web Nginx.
  • nginxctl - l'emplacement de programme permettant de redémarrer le serveur web Nginx. De plus, il faut utiliser le paramètre restart, par exemple: path nginxctl /usr/local/etc/nginx restart
  • pgctl - l'emplacement de programme permettant de la ncer ou stopper PostgreSQL.
  • pghbaconf - l'emplacement de fichier de configuration pg_hba.conf.
  • pgvacuum - l'emplacement de programme vacuumdb de PostgreSQL.
  • php.ini - l'emplacement de fichier de configuration global PHP.
  • phpbinary - l'emplacement de programme php.
  • php-config - l'emplacement de fichier de configuration global PHP où la liste des modules PHP est sauvegardée.
  • php-extensions - l'emplacement de répertoire où les bibliothèques-shared des extensions PHP sont sauvegardées.
  • postfix - l'emplacement de programme du serveur mail Postfix.
  • postfix_main.cf - l'emplacement de fichier de configuration global Postfix.
  • postgrey_clients - l'emplacement de fichier de configuration de la liste blanche des expéditeurs pour postgrey.
  • postgrey_recipients - l'emplacement de fichier de configuration de la liste blanche des destinataires pour postgrey.
  • postgreyrestart - l'emplacement de script permettant de redémarrer postgrey.
  • postalias - l'emplacement de programme permettant de créer des hachages du fichier des alias locaux pour Postfix.
  • postmap - l'emplacement de programme permettant de créer des hachages des fichiers de configuration pour Postfix.
  • procmailrc - spécifie l'emplacement de fichier de configuration global procmail.
  • quota - spécifie la rubrique (le chemin vers la rubrique, par exemple: /var) ou l'outil disque (par exemple: /dev/sda5).
  • rails - l'emplacement de fichier exécutable Ruby On Rails.
  • rpaf.conf - l'emplacement de fichier rpaf.conf qui doit être connecté au fichier de configuration d'apache (utilisé par le module mod_rpaf si nginx est utilisé).
  • SendmailRestart - l'emplacement de script permettant de redémarrer sendmail. Ce paramètre peut être nécessaire, si vous appliquez le redémarrage inhabituel de sendmail, par exemple: vous avez besoin de redémarrer un autre programme pour l'instant. Le redémarrage est réalisé à l'aide de la commande "kill -1 `head -1 /var/run/sendmail.pid`".
  • sendmail.mc - l'emplacement de fichier-mcdu serveur mail sendmail. Puis, le fichier de configuration sendmail.cf sera créé.
  • sendmail.pid - l'emplacement de fichier-pid du serveur mail sendmail.
  • spamassassin.conf - l'emplacement d'un des fichiers de configuration de SpamAssassin. Normalement, c'est le fichier - local.cf.
  • spamassassinctl - l'emplacement de programme du redémarrage de SpamAssassin.
  • userdb - l'emplacement de fichier /usr/local/etc/authlib/userdb du serveur mail courier.
  • virtusertable - l'emplacement de fichier vitrusertable(virtmaps) que sendmail utilise.
  • webalizer - l'emplacement d'analysateur des logs du serveur web webalizer.
  • wget - spécifie la commande que ISPmanager utilise afin de mettre à jour la licence. La valeur par défaut est égale à "/usr/bin/wget -O -" (seulement pour Linux).
  • WWWHomeDir - le nom de directive à sauvegarder les domaines WWW dans le dossier d'accueil de l'utilisateur.
  • xinetd.conf - l'emplacement de fichier de configuration xinetd.
  • xinetd.start - il s'agit de commande à lancer xinetd.
  • xinetd.stop - il s'agit de commande à stopper xinetd.

Extensions externes

Les extensions externes permettent d'élargir la fonctionnalité d'ISPmanager grâce à l'utilisation des pages et scripts externes sur ce serveur ou sur un autre.

extaction item de menu URL

Il faut ajouter les enregistrements appropriés dans le fichier ispmgr_mod_mymenu.xml afin d'avoir l'item approprié dans le menu.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?> <mgrdata> <mainmenu level="niveau d'accès"> <node name="menu de haut niveau"> <node name="item de menu"/> </node> </mainmenu> <lang name="en"> <messages name="desktop"> <msg name="menu_item de menu">nom de l'item de menu</msg> </messages> </lang> </mgrdata>

Par exemple:

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?> <mgrdata> <mainmenu level="5"> <node name="tool"> <node name="mytool"/> </node> </mainmenu> <lang name="en"> <messages name="desktop"> <msg name="menu_mytool">My tool</msg> </messages> </lang> </mgrdata>

Il y a deux types d'url: relative /webmail/) et absolue (http://ispsystem.com/en/support/changelog/).

Vous pouvez insérer le nom du site dans l'adresse URL. Par exemple:

extaction myaction http://$site:1234/myaction/

Lorsque vous vous connectez à ISPmanager via https://my.personal.server.com/manager/ispmgr, le lien myaction sera indiqué à http://my.personal.server.com:1234/myaction/

Comptes des utilisateurs

Tous les paramètres et quotas des comptes des [user utilisateurs] et [reseller revendeurs] du panneau de configuration sont décrit dans le fichier de configuration - la rubrique Account:

Account "login" { ensemble de paramètres }


StartPage

StartPage - le module d'ISPmanager par défaut pour tel ou tel autre niveau de l'utilisateur. Ce module apparaît le premier lorsque vous vous identifiez au panneau de configuration. Il faut indiquer le niveau d'accès à titre du premier paramètre. Il y a des niveaux suivants:

  • 7 - administrateur de panneau de configuration.
  • 6 - revendeur (seulement dans ISPmanager Pro).
  • 5 - utilisateur de panneau de configuration.
  • 4 - utilisateur avec l'accès au shell.
  • 3 - compte FTP.
  • 2 - compte mail.


Il faut spécifier un des modules d'ISPmanager à titre du deuxième paramètre, par exemple, domain. Visitez la documentation sur ISPmanager API afin de savoir plus.


Préconfigurations

Les [preset préconfigurations] sont appliquées afin de gagner le temps lors du remplissage des formulaires de la création de nouveaux [user utilisateurs] et ([reseller revendeurs]). En savoir plus dans le fichier de configuration - la rubrique Preset:

Preset "Nom de préconfiguration" { l'ensemble de paramètres }

Serveurs des bases de données

Tous les coordonnées nécessaires pour l'accès aux [dbconf serveurs des bases de données] sont indiquées dans le fichier de configuration - la rubrique DbServer:

DbServer "nom" { ensemble de paramètres }

Il faut indiquer le type de serveur de la base de données (MySQL, Pastgres, FireBird), le nom de domaine et l'adresse IP, le nom d'utilisateur ainsi que le mot de passe à accéder.

Cet article vous a-t-il été utile? Oui | Non
Affichages
Outils personnels