Utilitaires shell (VDSmanager)

De ISPWiki.

VDSmanager comprend le panneau de configuration et l’ensemble suivant des utilitaires à gérer des serveurs dédiés virtuels à l’aide de (shell):

  • [#vdsctl vdsctl]
  • [#vdslogin vdslogin]
  • [#vdsps vdsps]
  • [#vdstop vdstop]

Au-dessous nous présenterons les paramètres de chaque utilitaire.

Sommaire

==

Cet utilitaire vous permet de: [#create créer], [#delete supprimer], [#stop bloquer] ou [#start démarrer], modifier le [#passwd mot de passe de l’utilisateur root], la[#disklimit taille d’espace disque] ou les [#limit limites] en autres ressources du serveur, [#fixquota corriger les erreur de quotas] ou [#exec executer une commande spécifée] sur un ou sur tous les serveurs virtuels.

Création d’un nouveau serveur dédié virtuel

Pour créer un nouveau serveur dédié virtuel veuillez lancer la commande suivante:

vdsctl create adresse IP NOM PRECONFIGURATION

  • adresse IP - l’adresse d’un serveur virtuel nouvellement créée. Si votre VDSmanager est configuré pour le travail avec [ipmgr IPmanager], vous pouvez spécifier en ce paramètre le mot auto. Dans ce cas l’adresse sera sélectionnée automatiquement.
  • NOM - le nom de domaine d’un serveur dédié virtuel.
  • GABARIT - le nom de [disktempl gabarit disque], qui sera utilisé par un serveur dédié virtuel.

Après avoir créé un serveur dédié virtuel, vous devez spécifier sa [#disklimit taille d’espace disque] et ses [#limit limites] en ressources. Ensuite, vous pouvez le [#start démarrer].

Suppression d’un serveur dédié virtuel

Pour supprimer un serveur dédié virtuel, il est nécessaire de lancer une de ces deux commandes:

vdsctl delete adresse IP vdsctl delete NOM/code> <ul> <li><b>adresse IP</b> - l’adresse du serveur dédié virtuel.</li> <li><b>NOM</b> - le nom de domaine du serveur dédié virtuel que vous voulez supprimer.</li> </ul> <h2 name="stop"><kw>Blocage d’un serveur dédié virtuel</kw></h2> <p>Pour bloquer un serveur dédié virtuel, il suffit de lancer une des commandes suivantes:</p> <code>vdsctl stop adresse IP vdsctl stop NOM

  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel.
  • NOM - le nom de domaine du serveur dédié virtuel que vous voulez bloquer.

Démarrage d’un serveur dédié virtuel

Pour démarrer un serveur dédie virtuel, il faut lancer une des commandes suivantes:

vdsctl start adresse IP vdsctl start NOM

  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel.
  • NOM - le nom de domaine du serveur dédié virtuel que vous voulez démarrer.

Si vous désirez démarrer tous les serveurs dédiés virtuels, veuillez lancer la commande

vdsctl start all

Modification de taille d’espace disque d’un SDV

Pour modifier la taille d’espace disque d’un SDV, veuillez lancer une de ces programmes:

vdsctl disksize adresse IP- TAILLE vdsctl disksize NOM TAILLE

  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel.
  • NOM - le nom de domaine du serveur dédié virtuel que vous voulez bloquer.
  • TAILLE - la taille d’espace disque du serveur dédié virtuel en mégaoctets.

Modification des limites en ressources consommés par un serveur dédié virtuel

Si vous désirez spécifier les limites en CPU, en mémoire vive, nombre des processus lancés en même temps, nombre des descripteurs de fichier, paquets IP par seconde ou en trafic consommé par SDV, lancez une de deux commandes:

vdsctl setlimit adrese IP QUOTAS vdsctl setlimit NOM QUOTAS

  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel.
  • NOM - le nom de domaine du serveur dédié virtuel.
  • LIMITES - l’ensemble des limites qui ont a la forme de paramètre=valeur. Actuellement les limites suivants peuvent être utilisées:
    • cpu - la limite en temps CPU en mégahertz.
    • mem - la limites en mémoire vive en mégaoctets. En plus on attribue au serveur dédié virtuel la mémoire virtuelle. Son volume est 2 fois plus grand que les limites en mémoire vive.
    • proc - la limites en nombre des processus lancés en même temps.
    • desc - la limites en nombre des descripteurs de fichier utilisés en même temps.
    • iprate - le limites en nombre des paquets IP émis par seconde.
    • traf - la limites en trafic sortant par mois en mégaoctets. Cette limite donne la possibilité de contrôler le trafic utilisé par un serveur dédié virtuel via l’interaface-web du panneau de configuration ou à l’aide de [api VDSmanager API].

Lors de la création d’un nouveau serveur dédié virtuel, vous devez spécifier tous ces limites. Si dans la suite vous désirez les modifier, vous pourrez utiliser seulement les limites nécessaires, par exemple,

vdsctl setlimit mydomain.com mem=128 cpu=600 proc=1024 desc=2048 iprate=4096 traf=30720

Modification d’un mot de passe de l’administrateur SDV

Pour modifier le mot de passe de l’administrateur (root) SDV, il est nécéssaire de lancer une de deux commandes:

vdsctl passwd adresse IP PASSWORD vdsctl passwd NOM PASSWORD

  • adresse IP - l’adresse dvs.
  • NOM -le nom de domaine vds.
  • MOT DE PASSE - le nouveaumot de passe d’administrateur (root VDS (root).

Contrôle et correction des erreurs en quota disque du serveur virtuel

Il peur arriver parfois que l’information sur l’utilisation d’espace disque par un utilisateur ou par un groupe, n’est pas correcte. Cela peut arriver, par exemple, si dans un processus continue l’enregistrement à un descripteur de fichierouvert, tandis que le fichier n’existe pas, cela veut dire qu’il a été supprimé par un autre processus. Pour corriger des erreurs pareils, lancez une de deux commandes:

vdsctl fixquota adresse IP vdsctl fixquota NOM

  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel.
  • NOM - le nom de domaine du serveur dédié virtuel.

Pour contrôler les quotas espace disque, le serveur dédié virtuel sera bloqué automatiquement. Le contrôle réalisé, il sera redémarré.

Lancement d’un programme sur un serveur dédié virtuel

Si vous désirez lancer un programme sur le serveur dédié virtuel, il vous faut lancer une des ces commandes:

vdsctl exec adresse IP COMMANDE vdsctl exec NOM COMMANDE

  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel.
  • NOM - le nom de domaine du serveur dédié virtuel.
  • COMMANDE - le nom d’une commande executée et l’ensemble de ses paramètres, mis entre quillemets. Il est obligatoire de spécifier le chemin complet vers le programe.

Pour être plus sécurisé lors de l’exécution d’une programme sur le serveur dédié virtuel, les flux d’entrées-sorties ne sont pas redirigés au serveur principal, c’est pourquoi vous ne verrez pas le résultat de cette programme. Vous pourrez résoudre facilement ce problème en dirigeant ces flux au fichier sur le serveur dédié virtuel. Par exemple,

vdsctl exec mydomain.com "/bin/date > /tmp/current_date"

Vous pouvez également lancer un programme sur tous les serveurs dédiés virtuels lancés au moment donné. Pour le faire, utilisez la commande

vdsctl exec all COMMANDE

==

Cet utilitaire permet de passer au command shell du serevur dédié virtuel. Ce programme dispose d’un seul paramètre facultatif, en lequel vous pouvez spécifier l’adresse IP du serveur dédié virtuel, son nom de domaine ou une partie du nom de domaine ou d’adresse IP. Par exemple,

vdslogin 123.45.67.89 vdslogin 123.45.67 vdslogin mydomain.com vdslogin omain

La commande réalisée, la liste des serveurs dédiés virtuels correspondant au paramètre indiqué, sera affichée. Choisissez un serveur dédié nécessaire et cliquez sur "Ok".

Si le paramètre n’est pas spécifié ou aucun serveur virtuel ne satisfait pas à ce paramètre, la liste de tous les serveurs dédiés virtuels sera affichée.

Si un seul serveur dédié virtuel correspond à ce paramètre, le passege à lui sera effectué automatiquement.

==

Cet utilistaire permet d’afficher la liste des processus lancés sur un serveur dédié virtuel. Vous pouvez spécifier en seul paramètre du programme une des valeurs suivantes:

  • PID - l’ identificateur de processus . L’information du processus avec le numéro indiqué sera affichée.
  • adresse IP - l’adresse du serveur dédié virtuel, dont la liste des processus vous voulez afficher.
  • Nom de domaine - il s’agit du nom du serveur dédié virtuel, dont la liste de processus vous voulez afficher.

En résultat la liste comprenant 3 colonnes s’affichera:

  • PID - l’identificateur de processus.
  • Nom de processus - le nom du programme lancé.
  • Nom de domaine - le nom du serveur dédié virtuel sur lequel ce processus est lancé.

Il est à noter qu’on peut afficher les processus lancés sur les serveurs dédiés à l’aide de la commande ps, lancée sur le serveur principal. Les processus pareils sont marquéés par un drapeau. J.

==

Cet utilistaire permet d’afficher l’information sur l’utilisation des ressources du serveur par des serveurs dédiés viruels. Le programme n’a pas de paramètres.

Lors du lancement de vdstop la liste des serveurs virtuels comprenant 11 champs s’affiche:

  • Name - le nom de domaine du serveur dédié virtuel. Si vous désirez ranger la liste selon ce champ, cliquez sur n.
  • IP - l’adresse du serveur dédié virtuel. Si vous désirez ranger la liste selon ce champ, cliquez sur i.
  • Proc - le nombre de processus lancés sur le serveur dédié virtuel. Si vous désirez ranger la liste selon ce champ, cliquez sur p.
  • Load averages - 3 champs, affichant des valeurs centrées qui représentent l’utilisation système (nombre de processus en attente d’accomplissement), pandant les dernières 1, 5 et 15 minutes. Si vous désirez ranger la liste selon ces champs, cliquez sur a.
  • files - le nombre des descripteurs de fichier ouverts sur le serveur dédié sirtuel. Si vous désirez ranger la liste selon ce champ, cliquez sur f.
  • mem - la mémoire vive (en mo), utilisée par le serveur dédié virtuel. Si vous désirez ranger la liste selon ce champ, cliquez sur m.
  • swap - la mémoire virtuelle (en mo), utilisée par le serveur dédié virtuel. Si vous désirez ranger la liste selon ce champ, cliquez sur s.
  • time - l’utilisation totale du temps CPU par des processus, qui fonctionnent sur le serveur dédié virtuel.
  • CPU(Mhz) - l’utilisation de Cpu par le serveur dédié virtuel (en mégahertz).

Cette liste se renouvele tous les 5 secondes. Pour quitter, cliquez sur q ou sur Ctrl+C.

Cet article vous a-t-il été utile? Oui | Non
Affichages
Outils personnels